Résultats / Commentaires : Pour Robert Benmosche, AIG vient de traverser “la parfaite tempête”

Le PDG de l’assureur américain AIG, qui a annoncé jeudi une perte de 4,1 milliards de dollars, a estimé vendredi que la compagnie avait traversé au troisième trimestre “la parfaite tempête” mais qu’elle restait en bonne forme.

Dans le cadre de simulations, “nous nous demandons régulièrement ce qui pourrait nous arriver si les marchés déclinaient de façon importante”, si “l’écart des taux d’intérêt explosait”, si “les taux de change commençaient à nous poser des problèmes” et si le groupe devait en plus affronter “une grande tempête” aux Etats-Unis ou “des typhons en Asie”, a commenté Robert Benmosche au cours d’une téléconférence avec des analystes. “Nous avons eu l’opportunité au troisième trimestre de voir ce qui se passait quand un test de résistance devenait réalité”, a-t-il ajouté.

Les résultats du groupe au cours de la période ont été entre autres plombés par le déclin de la valeur sur les marchés d’AIA, l’ancienne filiale asiatique du groupe qui en détient toujours un tiers, par une charge importante dans sa filiale de location d’avion et par des catastrophes naturelles importantes.

L’assureur est sinon “en très bonne forme”, a assuré M. Benmosche.

Le conseil d’administration du groupe a annoncé jeudi qu’il avait autorisé un programme de rachat d’actions à hauteur de 1 milliard de dollars.

La “priorité” est de racheter des parts au Trésor américain, a souligné le PDG d’AIG, sauvée d’une faillite quasi certaine en 2008 grâce à l’intervention des pouvoirs publics. S’il était intéressé, l’assureur lui rachèterait volontiers ses parts au prix actuel du marché, a souligné M. Benmosche. Mais c’est peu probable pour l’instant, le but du Trésor, qui possède encore 77% du capital, étant de vendre ses parts en rapportant un profit pour les contribuables américains, a-t-il ajouté.

Le PDG a aussi indiqué que même si AIG était désormais autorisé à vendre ses actions restantes dans AIA, la compagnie “prendrait son temps” pour déterminer le meilleur moment de cette opération.

Avec AFP