Résultats 2014 S1 : Bénéfice net en hausse pour AIG

L’assureur américain AIG a profité de la cession de ses activités de location d’avions (ILFC) pour dépasser les prévisions au deuxième trimestre, selon un communiqué publié lundi.

D’avril à juin, le bénéfice net a grimpé de 12,5% sur un an à 3,07Mds de dollars, selon un communiqué de l’entreprise. Cette performance s’est traduite par un bénéfice par action hors éléments exceptionnels, référence aux États-Unis, de 1,25 dollar, soit 20 cents de plus qu’anticipés en moyenne par les analystes.

Ces résultats sont “solides”, a commenté le PDG Robert Benmosche, qui va céder son poste au 1er septembre à l’ex-banquier Peter Hancock. Il souligne surtout la performance “satisfaisante” de la division très surveillée de dommages.

Celle-ci a en effet vu son bénéfice opérationnel bondir de 25% à 1,35Md de dollars, tandis que les encaissements de primes ont progressé de 2% sur un an à 8,53Mds de dollars.

Le ratio des frais de gestion et des coûts des sinistres sur le total des primes encaissées a reculé de 3,8 points comparé au deuxième trimestre 2013, à 98,8 points. Autrement dit, les coûts d’assurance ont diminué comparé à un an. Ce ratio est un indicateur permettant de mesurer si l’assureur paie plus qu’il ne reçoit de primes. Quand il est en dessous des 100 points, cela suggère que l’assureur a reçu un peu plus de primes qu’il n’a dédommagé ses clients.

L’amélioration de cet indicateur s’explique par un coût de catastrophes naturelles divisé par plus de deux en un an. La facture des catastrophes est de 139M de dollars, contre 316M un an plus tôt. La division d’assurance vie et retraite a pour sa part vu son bénéfice opérationnel progresser de 2,5% à 1,18Md de dollars, en raison d’une hausse de frais de gestion.

Dans l’assurance de prêts immobiliers, AIG a quasiment multiplié par trois son bénéfice opérationnel, passé de 73M de dollars à 210M, en dépit d’un ralentissement de l’activité lucrative de refinancement de prêts immobiliers. A Wall Street, le titre bondissait de 2,54% à 54 dollars vers 20H45 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance.