Résultats 2011 / Scor : Les primes brutes en hausse de 13,9%

    Le réassureur français Scor a enregistré une hausse de 13,9% de ses primes brutes à l’occasion des renouvellements de contrats en dommage et responsabilité en janvier, qui ont été marqués par une hausse tarifaire moyenne pondérée de 2,2%, selon un communiqué publié jeudi.

    « Dans les conditions actuelles », Scor Global P&C, la branche dommage et responsabilité du réassureur, table sur un volume de 4,5Mds d’euros de primes brutes émises en 2012. Cela représenterait une hausse de 13,9% par rapport aux primes brutes émises en 2011. 

    Celles-ci ont atteint 3,982 milliards d’euros à taux de change courants, marquant une croissance de 8,8% par rapport à 2010. Pour Scor, « les renouvellements du 1er janvier 2012 confirment la tendance observée en 2011 au redressement des marchés d’assurance et de réassurance ».

    « Nous n’avons aucune raison de penser que ce redressement ne va pas se poursuivre », a indiqué à l’AFP le directeur général de Scor Global P&C, Victor Peignet.

    12% de croissance en dommage et responsabilité

    Dans le détail, la croissance a atteint 12% sur les renouvellements en dommage et responsabilité et 18% sur les marchés de spécialités (comme aviation ou transport maritime).

    Pour les activités en dommage et responsabilité, la hausse des primes est portée par la finalisation de deux transactions privées en assurance automobile en Chine et au Royaume-Uni.

    La croissance des activités de spécialités est elle nettement soutenue par le renforcement de Scor au sein de la Réunion aérienne, pool d’assureurs et de réassureurs qui assure des couvertures pour l’aviation civile.

    Scor est désormais à égalité de parts avec Generali et MMA / Covea

    Scor a remplacé Groupama, qui faisait face à des difficultés et a choisi de se désengager. Au sein de la Réunion aérienne, le réassureur français est désormais à égalité de parts avec Generali et MMA/Covéa, a indiqué M. Peignet. Cet événement a pesé pour 8 points de pourcentage dans les 18% de croissance affichés par les activités de spécialités.

    Sur le plan des tarifs, les prix ont connu une progression plus marquée de 2,9% en moyenne pondérée sur les traités de dommage et de responsabilité que pour la partie spécialités, qui n’a enregistré qu’une hausse modérée de 0,6%.

     « Il y a de fortes disparités entre lignes de métiers et marchés sur le plan de l’évolution tarifaire », a expliqué M. Peignet. « Sur les lignes de catastrophes naturelles, on enregistre une hausse de 5% en Europe, de 13% aux Amériques et de 30% en Asie », région qui a été très touchée par les événements naturels en 2011.

    Pour Scor, « ces renouvellements permettent (…) de confirmer les engagements de son plan stratégique », baptisé Strong Momentum V1.1, pour son activité de réassurance de dommage et de responsabilité. Selon ce plan, Scor vise une croissance organique annuelle moyenne de 9% sur cette activité d’ici 2013.