Réassurance : sérieuse baisse du bénéfice net pour Scor au premier trimestre 2010

La compagnie Scor débute bien mal l’année 2010. Le réassureur français enregistre une forte baisse de son bénéfice net pour le premier trimestre. Les nombreuses catastrophes naturelles qui ont sévi à travers le globe durant cette période semblent être la cause principale de cette mauvaise passe.

Le réassureur français Scor a enregistré au premier trimestre 2010 une baisse significative de son bénéfice net à 36M d’euros (quasiment divisé par trois). Plusieurs catastrophes naturelles survenues en début d’année ont impacté la compagnie, notamment les tremblements de terre en Haïti et au Chili qui ont respectivement coûté au groupe 20 et 95M d’euros, tandis que la tempête Xynthia a elle laissé une facture de 35M au réassureur.

C’est donc une charge de près de 156M d’euros avant impôts sur la période, qui entraîne une forte dégradation du ratio combiné de Scor (prestations versées et frais généraux rapportés aux primes collectées), ce dernier a été établit à 108,6% en réassurance non-vie.

En dépit de cette situation difficile, les activités de réassurance vie et de gestion d’actifs du groupe, qui connaissent elles de bonnes performances, ont compensé cette phase délicate pour Scor.
Selon un communiqué, le dirigeant de la compagnie de réassurance française, Denis Kessler reste confiant. Il précise que la branche d’assurance-vie, Scor Global life, a ainsi vu son niveau de marge progresser sensiblement « grâce à l’amélioration des résultats techniques et au résultat des placements ». Scor Global investments de son côté a dégagé des plus-values nettes de 54M d’euros.