Réassurance : Scor et Swiss Re réassurent une partie du régime de retraite d’Aviva

Aviva va céder une partie du risque longévité sur des produits retraite qu’il détient à plusieurs réassureurs dont Scor et Swiss Re pour le plus important traité de ce type jamais réalisé.

Le réassureur français Scor va réassurer une “part importante” du risque de longévité (surcoût éventuel lié à l’allongement de la durée de vie) du régime de retraite de l’assureur britannique Aviva, a-t-il annoncé jeudi.

Les risques de longévité cédés par Aviva à des réassureurs portent sur près de 5Mds de livres d’engagements (6Mds d’euros), ce qui en fait le contrat de ce type le plus important jamais conclu à ce jour, selon le communiqué. Le réassureur helvétique Swiss Re, le numéro deux mondial du secteur, va également participer à l’opération.

La transaction, qui couvre les pensions en cours de 19.000 retraités affiliés au régime de retraite d’Aviva (Aviva Staff Pension Scheme, ndlr), prend effet au 1er janvier 2014. “Dans une opération aussi complexe, il est essentiel de trouver une solution convenant à la fois à l’employeur, aux fiduciaires du fonds de pension et au réassureur. Je me réjouis de cette nouvelle étape qui permet à Scor de se rapprocher des objectifs ambitieux” fixés dans le plan stratégique, a indiqué Denis Kessler, PDG de Scor cité dans le communiqué.

Dans le cadre de son plan triennal, Scor vise le doublement de son volume d’affaires en longévité. Il s’agit de la quatrième transaction de longévité que Scor a souscrite au Royaume-Uni, “confirmant la solidité du fonds de commerce et la grande expertise du groupe sur ce marché en plein croissance“, indique-t-il dans son communiqué.

Thierry Léger, le directeur mondial des produits d’assurance vie et de santé chez Swiss Re, a de son côté estimé que cette transaction avec Aviva se posait comme une “opération de référence“, qui montre que le secteur de la réassurance est en mesure d’apporter des solutions, alors même que la durée de vie augmente.

Ce type d’assurance assure une tranquillité d’esprit (sur le fait) qu’une protection est en place quelle que soit la durée de vie des gens“, a-t-il commenté dans le communiqué. D’autres réassureurs sont également présent dans ce pool, mais n’ont pas souhaité commenter les informations pour le moment, ni même confirmer leur présence.

(Avec AFP)