PLFSS : Le gouvernement mise sur les recettes

Le gouvernement s’est engagé dans une réduction du déficit de la Sécurité sociale en misant sur les recettes.

Le PLFSS pour 2012 a pour objectif le « redressement des comptes sociaux entamé avec le LFSS pour 2010 et les retraites » (voir notre article).

6Mds d’euros de recettes supplémentaire pour la Sécurité sociale ont été réalisées grâce au plan de rigueur annoncé par François Fillon au mois d’août. Si 2Mds d’euros proviendront du PLFSS pour 2012, plus de la moitié est déjà réalisée par le projet de loi rectificative voté par le Parlement, selon le gouvernement.

La réduction des niches a rapporté 4Mds d’euros, tandis que la deuxième source provient d’une hausse des prélèvements sociaux, ciblée sur les ménages qui détiennent un patrimoine, enfin sur les taxes « sur les comportements à risques ».

Médicaments

Côté baisse des dépenses, le prix des médicaments est visée. Xavier Bertrand a annoncé la baisse du prix de 200 médicaments, pour une économie de 670M d’euros pour l’assurance maladie. « Nous allons accroître la baisse des prix de 200 médicaments » qui sont négociés dans le cadre conventionnel qui lie les entreprises pharmaceutiques au Comité économique des produits de santé (CEPS), un organe interministériel, a-t-il déclaré. Les types de médicaments concernés n’ont pas été cités.  

Le ministre de la santé a fait valoir que cette mesure profite à tous, « aux patients mais aussi aux complémentaires de santé qui vont rembourser moins cher ». D’autre part, 64 médicaments seront déremboursés pour leur service médical rendu insuffisant.  Le secteur de la pharmacie a aussitôt dénoncé une « sanction collective », dans un contexte de crise du Mediator.