Participation : L’Etat américain détient désormais 92% du capital d’AIG

Le Trésor des Etats-Unis a annoncé vendredi que l’Etat fédéral avait augmenté sa part dans le capital de l’assureur AIG à 92%, et qu’il prévoyait de sortir du groupe au fil du temps, en fonction des conditions du marché.

Le ministère a indiqué dans un communiqué que le plan de restructuration de la dette et du capital du groupe avait été mené à bien.

Symbole des excès de la finance ayant mené à la crise, AIG avait été sauvé de la faillite en septembre 2008 grâce à un prêt de la banque centrale, qui avait dû être complété par d’autres interventions des pouvoirs publics dans les mois suivants. La stabilisation du groupe a mobilisé au total près de 180 milliards de dollars de fonds publics.

Conformément à ce qui était prévu, AIG a remboursé les 47 milliards de dollars qu’il devait à la banque centrale, a indiqué le Trésor. Pour ce faire, le groupe a utilisé le produit de diverses cessions d’actifs récentes, et a emprunté une vingtaine de milliards au Trésor.

A l’issue de ce tour de passe-passe, la part de l’Etat dans le capital du groupe est passée de près de 80% à environ 92%. Le Trésor indique qu’il détient par ailleurs pour environ “20 milliards de dollars” d’actions prioritaires de deux filiales de l’assureur. “Le Trésor prévoit de sortir d’AIG au fil du temps, en fonction des conditions du marché, afin de récupérer les fonds des contribuables” investis dans le sauvetage de l’assureur, indique le communiqué.

Selon le Wall Street Journal, l’Etat pourrait organiser une offre publique de vente portant sur une portion de sa part en mars ou en mai.

Washington, 14 janvier 2011 (AFP)