Notation : S&P dégrade Generali d’un cran

Standard&Poor’s a abaissé mardi la note de l’assureur italien Generali, qui passe de AA – à A+, suite à l’abaissement des notes de plusieurs pays de la zone euro vendredi.

Generali est à nouveau dégradé par Standard&Poor’s. L’assureur italien est dorénavant noté A+, c’est un cran de moins que précédemment. L’agence de notation maintient la note sous surveillance négative et pourrait, selon un communiqué, l’abaisser à nouveau d’un cran « dans un délai de 4 semaines ».

La décision dépendra des « effets conjugués de l’exposition à la dette des Etats de la zone euro et à celle des banques de ces pays » mais aussi de « l’impact sur le niveau des fonds propres, qui est déjà sous pression », et des « effets du ralentissement économique attendu dans la zone euro ».

Impact

C’est la baisse des notes de plusieurs pays européens, dont la France et l’Italie (cette dernière abaissée de 2 crans à BBB+), vendredi, qui est responsable de cette décision de S&P, qui n’a toutefois pas aligné la sanction de Generali sur celle appliquée à l’Italie.

« Du fait des activités diversifiées de Generali dans des pays de la zone euro bénéficiant de notes élevées, les notes de Generali peuvent être supérieures de trois crans au maximum à celle de l’Italie », a expliqué S&P.

Les autres aussi

Les autres assureurs européens, comme Allianz, Axa, Aviva et CNP Assurances, sont aussi exposés aux mêmes facteurs de risques, rappelle l’agence. Mais selon les critères de S&P, cela ne justifierait pas pour eux un abaissement     automatique, contrairement à Generali.

D’ici à 4 semaines, l’agence donnera sa décision concernant les autres assureurs. Elle a d’ores et déjà indiqué qu’elle pourrait abaisser leur note d’un cran. L’espagnol Mapfre a déjà été abaissé à BBB+. Quant à la CCR, la Caisse centrale de réassurance, française, elle a été dégradée d’un cran, à AA+.