Le directeur général d’AIG s’engage à rester à son poste

Le directeur général de l’assureur américain AIG, nationalisé en septembre 2008 pour éviter la faillite, s’est engagé à rester en place après avoir menacé de quitter son poste, indique mercredi le Wall Street Journal.

Selon le quotidien, Robert Benmosche a signé un accord de non-concurrence qui l’empêche de partir pour un autre assureur et donc le conduit à rester directeur général chez AIG.

M. Benmosche “s’est engagé à rester dans le groupe jusqu’à ce que le travail soit fait”, a indiqué le président du conseil d’administration Harvey Golub au Wall Street Journal. “Le conseil d’administration est très satisfait que son engagement soit réel et sincère”, a-t-il souligné.

Le journal rappelle que M. Benmosche avait menacé de démissionner fin octobre à cause des restrictions gouvernementales sur les salaires des dirigeants des entreprises aidées par l’Etat américain.

M. Benmosche avait qualifié de spéculations ces informations révélées par le Wall Street Journal, mais avait concédé être “profondément frustré” par les efforts de l’administration Obama pour limiter les plus hauts salaires de AIG.

Mardi, l’assureur a annoncé dans un communiqué que M. Benmosche recevrait un salaire annuel de 3 millions de dollars, plus 4 millions en actions qu’il ne pourra pas vendre avant que cinq années se soient écoulées depuis son entrée chez AIG soit le 10 avril 2009.

Washington, 25 nov 2009 (AFP)