Justice / Assurance emprunteur : Les établissements bancaires britanniques dans la tourmente

Selon Les Échos, les établissement bancaires britanniques pourraient être amenés à rembourser des assurances de prêts vendues à des clients, sans qu’ils n’aient été informés. Le montant des indemnisations pourrait atteindre 4,5Mds de livres (Plus de 5Mds d’euros).

La nouvelle directive britannique sur l’assurance emprunteur fait trembler les banques anglaises. Cette récente règlementation est rétroactive, par conséquent les établissements bancaires vont devoir rembourser certains clients mécontents des fameux PPI « Payment Protection Insurances ». Un juge de la Haute Cour à Londres a décidé hier que l’Association des banques britanniques (BBA) n’était pas en droit de contester cette rétroactivité.

Selon Les Échos, près de 6,5 millions de PPI sont vendus chaque année outre manche générant 5,5Mds de livres pour les banques. On peut lire dans le quotidien économique que « beaucoup de clients ont réalisé qu’ils avaient souscrit ce genre de produit alors qu’ils ne remplissaient pas les conditions nécessaires pour en bénéficier ou bien sans même savoir qu’ils payaient pour ce service ». Depuis 2005, près de 1,5 millions de personnes se sont déjà plaintes.

Des indemnisations record

Les banques pourraient avoir à rembourser près de 4,5Mds de livres (3,2Mds de livres pour les clients lésés avant décembre 2010 – date de publication des nouvelles règles – et 1,3Mds pour les compensations des prochaines années). Les associations de consommateurs se sont déclarées satisfaites du verdict de la Haute Cour. « C’est une victoire énorme pour les consommateurs, selon le patron de Which ?, l’équivalent de l’UFC-Que Choisir. « Les banques doivent désormais concéder la défaite. » rapporte Les Échos dans ses colonnes. Face à cette décision de justice, les principales banques du Royaume-Uni sont concernées (Barclays, Lloyds, HSBC, etc…), elles ont vingt et un jours pour faire appel.

Sources : Les Echos