Notation : Fitch abaisse la note du bancassureur KBC et de Dexia Banque Belgique

L’agence Fitch a abaissé mardi la note du bancassureur belge KBC et de Dexia Banque Belgique, estimant très probable que l’Etat belge doive de nouveau intervenir pour soutenir ces deux groupes.

La note de KBC et de Dexia Banque Belgique a été abaissée d’un cran et est désormais à A- contre A précédemment. Leur perspective est, elle, stable. Cette sanction “reflète la très forte probabilité d’une aide supplémentaire de l’Etat belge en direction” du groupe KBC et de Dexia Banque Belgique, « si nécessaire », indique Fitch dans un communiqué.

La décision résulte de l’abaissement d’un cran de la note de la Belgique annoncée vendredi par Fitch. L’agence d’évaluation, qui avait sanctionné quatre autres pays de la zone euro, avait alors invoqué « la détérioration marquée des perspectives économiques », au moment où de plus en plus d’analystes tablent sur une année de récession ou au mieux de stagnation pour ces pays en 2012.

Or, l’abaissement de la note de la Belgique rend le pays moins à même de soutenir ces deux établissements financiers qui risquent fort d’avoir besoin d’une nouvelle aide à court terme, conclut Fitch. Durant la crise financière, KBC avait déjà dû procéder à des dévaluations assives. Cela avait fait exploser ses pertes, et l’avait obligé à recourir à trois reprises à l’aide des pouvoirs publics.

De son côté, Dexia n’a pas survécu à la crise de la dette souveraine, qui a tari le flux des liquidités dont il avait besoin pour poursuivre ses activités.Son conseil d’administration a dû accepter en octobre une offre de l’Etat belge de prendre le contrôle à 100% de Dexia Banque Belgique, la filiale belge du groupe, pour 4Mds d’euros.

A la Bourse de Bruxelles, l’annonce de Fitch ne faisait pas réagir: KBC avançait de 1,62% à 15,05 euros et Dexia bondissait de 11,54%. Le titre ne vaut toutefois que 35 centimes d’euros.

BRUXELLES, 31 jan 2012 (AFP)