Epargne : L’or pourrait concurrencer les placements traditionnels

Le métal précieux dont le cours ne cesse d’augmenter, apparaît en 4e position des placements jugés pertinents par les Français, juste derrière l’assurance-vie, révèle une enquête Ifop pour Aucoffre.com.

Le cours du métal jaune a tendance à augmenter lorsque la situation économique se détériore, le prix du lingot ayant progressé de 25% depuis un an. En ces temps incertains, de risque d’endettement de l’Europe et de crise sur les différents marchés, les investisseurs privés ou institutionnels souhaitent sécuriser leurs placements, et l’or joue donc son rôle de valeur refuge.

Ce métal bénéficie d’ailleurs d’une image relativement bonne auprès des Français, en particulier comme produit de placement, selon une enquête réalisée par l’Ifop pour Aucoffre.com, puisque 8 personnes interrogées sur 10 estiment que l’or est une valeur refuge.

Un placement fiable dont le cours augmente

Les trois-quarts mettent en effet en avant le fait qu’il s’agisse d’un placement sûr, particulièrement en contexte de crise économique. Pour 47% des personnes sondées, investir dans l’or est même considéré comme plus intéressant que d’autres produits de placement plus communs tels quels que l’immobilier ou les actions (12% sont tout à fait d’accord).

Un peu plus de deux Français sur trois estiment que l’or constitue un placement d’avenir dont le cours ne cesse d’augmenter (18% tout à fait d’accord), et 70% considèrent que le cours de l’or poursuivra sa progression d’ici les 5 prochaines années.

Le comportement à adopter face à cette hausse anticipée partage en revanche les Français, puisque 54% considèrent qu’est venu le moment d’acheter pour engranger des plus-values, quand 51% jugent au contraire qu’il faut vendre et ainsi tirer profit du cours actuellement très élevé de cette matière première.

En 4e position des placements les plus pertinents

60% des Français estiment qu’il s’agit d’un bon moyen de placer ses économies : le métal jaune arrive donc en 4e position dans la hiérarchie des placements jugés les plus pertinents. S’il apparaît moins attractif qu’un dépôt sur livret de Caisse d’épargne (87%), sur un compte bancaire (71%) ou qu’un investissement dans une assurance-vie (65%), l’or reste mieux perçu qu’un fonds de placement en euros (42%) ou que l’achat d’actions (22%).

51% des Français se déclarent donc prêts à investir une partie de leur argent dans cette valeur, l’or physique étant clairement favorisé. En moyenne, les Français affirment que l’or pourrait occuper 14% de l’ensemble de leurs placements, cette proportion atteignant même 22,5% en ne considérant que les personnes disposées à épargner une partie de leur argent dans l’or.

Les conditions d’extraction jugées douteuses

Certaines réticences demeurent néanmoins dans l’esprit des Français. Pour 60%, le métal précieux reste pour la plupart réservé à une élite, le moitié estimant qu’il est contraignant à stocker. Enfin, les trois-quarts des Français estiment que l’extraction de l’or est très polluante, 57% ayant des doutes quant à sa provenance. 62% se disent prêts à payer plus cher un métal respectueux des droits de l’homme.