Edito : De la bonne comparaison des chiffres

Il y a des saisons dans l’assurance, et voici celle des résultats.

Premier effet, le rédacteur en chef – journaliste que je suis a du retard dans ses « Editos ». Deuxième effet, il faut ressortir la calculatrice, les règles de pourcentage, les chiffres de l’année passée et comparer, mouliner et tenter d’en ressortir quelque chose.

Qu’on ne se trompe pas, il n’y a pas de communiqués de presse faciles pour les journalistes. Une hausse et hop ! L’assureur annonce un +X%. Une baisse et hop !, un chiffre d’affaires à tant de milliards d’euros (dans le meilleur des cas) et les chiffres de l’année précédente en annexe.

Petit exercice de comparaison de chiffres en février : l’assurance-vie sur la collecte de janvier. Les faits : la collecte nette n’est pas folichonne et frôle les 5Mds d’euros. La collecte brute atteint péniblement 11,8Mds d’euros. Choc de communication, voilà qu’on apprend le même jour que le livret A dépasse les 200Mds d’euros d’encours avec son taux à 2%. Les fonds en euros moroses plafonnent à 3,40 en moyenne dit-on…

D’un coût d’un seul, les confrères journalistes se sont emballés. Les débats sur l’avenir de l’assurance-vie « placement préféré des Français » donc « vendeur » au même titre que Johnny Halliday parce que « chanteur préféré des Français » tenaient le haut du pavé sur les radios.

J’ai entendu des spéculations sur la crainte des Français à propos des placements obligataires des assureurs menacés par les endettements des pays ! Je trouve toujours formidable quand j’entends que mes concitoyens s’y connaissent si bien en économie, y compris ma tante qui a une assurance-vie en euros dans une mutuelle…

Surtout, j’ai apprécié de voir que la profession (la mienne) avait tout de même un mois de retard. En décembre 2010, par des effets de retraite et autre, le chiffre du graphique FFSA (visible ici) montrait une collecte nette à… 0. Ligne de vie plate. Pas d’inquiétude toutefois, mais bon, ça la fout mal quand même. En tout cas, c’est passé inaperçu. Et la collecte nette en janvier 2011 fait mieux que avril, mai, août, septembre, octobre, novembre et décembre 2010 et est au même niveau qu’en juin… En réalité, la collecte nette de ce mois de janvier fait mieux que les sept mois de l’année passée. Et mieux qu’une bonne partie de 2009 aussi, de 2008 également et jusqu’en 2007 comme ça.

Ce qui n’est quand même pas mal comme comparatif.