Crise : Nicolas Moreau, Axa France, repousse l’idée d’une aide aux assureurs

Le directeur général d’Axa France, Nicolas Moreau, a affirmé lundi sur Radio classique que les assureurs n’avaient pas besoin de capitaux car ils n’ont pas de problèmes de liquidités, contrairement aux banques.

« Les assureurs n’ont pas besoin de capital », a déclaré M. Moreau. « Nous avons des problématiques qui sont très différentes des problématiques des banquiers puisque nous n’avons pas de problème de liquidités ».

« Notre métier, c’est de collecter de l’argent. Nous ne prêtons pas, nous investissons », a-t-il relevé.
Selon lui, « le problème de la crise bancaire et le problème de la crise assurantielle (sont) extrêmement différents même si nous sommes touchés dans un deuxième ordre puisque nous détenons des actifs émis par des banques, soit des actions ou des obligations ».

Les comptes du premier semestre d’Axa ont déjà absorbé une décote de ces titres, a-t-il souligné. Par ailleurs, il a estimé que les rendements des contrats d’assurance-vie devraient se situer « entre 3 et 4% » sur le marché français.

PARIS, 10 oct 2011 (AFP)