Contentieux : Lloyds condamnée à une amende de 5M d’euros

Après le scandale des ventes forcées d’assurance crédit (PPI) la banque Lloyds a été condamnée à une amende de 5M d’euros par la FSA.

La banque Lloyds a été condamnée par l’autorité des marchés financiers britannique (FSA) à une amende de près de 5M d’euros pour avoir tardé à dédommager des clients lésés par des ventes forcées d’assurance crédit.

Trois filiales de Lloyds Banking Group (LBG) ont ainsi été sanctionnées pour avoir versé des réparations trop tardivement à 140.000 personnes, soit près d’un quart des clients ayant droit à un remboursement. “Le dossier des PPI reste une priorité pour la FSA et nous continuons de surveiller la façon dont les entreprises concernées traitent les réclamations et versent les dédommagements“, a commenté Tracey McDermott, l’un des dirigeants de la FSA.

Les banques ont longtemps vendu d’office des assurances crédit, appelées PPI, qui permettaient d’assurer le remboursement d’un crédit malgré une perte de revenus liée à la maladie, au décès ou à la perte d’un emploi. Mais cette pratique a été condamnée par la justice et les établissements britanniques ont dû passer des milliards de livres de provisions pour couvrir les frais liés au dédommagement de leurs clients dans cette affaire. La FSA considère que les paiements doivent normalement être effectués rapidement, dans les 28 jours suivant l’envoi d’une lettre aux clients. “Le nombre significatif de plaintes est la conséquence des erreurs de LBG et le moins que les clients puissent espérer est que le dédommagement soit versé promptement lorsqu’il est dû“, a commenté Tracey McDermott, l’un des dirigeants de la FSA

Londres, 19 février 2013 (AFP)