Bourses : 3e séance de baisse consécutive en Europe

Les bourses européennes ont subi mardi 4 octobre une journée noire causée par un nouveau report du plan de secours apporté à la Grèce et un éventuel démantèlement de Dexia.

Entraînés par le risque de défaut de paiement de la Grèce, les indices boursiers se sont effondrés pour la troisième journée consécutive. Le Cac40 a dévissé de 2,6% à 2.850 points tandis que Londres s’est repliée de 2,6%, Francfort de 3% et Madrid 1,5%. Natixis a perdu 9,42%, Axa 6,88%, CNP Assurances 1,24%. Côté banques, Crédit Agricole SA a chuté de 6,5 %, Société Générale 4,9 % et BNP Paribas 5,2 %.

En cause : la situation toujours plus incertaine de la Grèce. Les mesures d’aide à la Grèce ont en effet à nouveau été repoussées lors de la réunion des ministres des finances de la zone euro qui s’est déroulée lundi.

La veille, Athènes avait annoncé que le pays ne parviendrait pas à tenir ses objectifs de redressements budgétaires.

Le versement de la prochaine tranche d’aide de 8Mds d’euros devait être décidé le 13 octobre au cours d’une réunion, qui a finalement été reportée d’un mois.

L’action Dexia a également effectué un plongeon vertigineux de 22,4%  après un décrochage de 40% à l’ouverture. La presse avait évoqué un démantèlement de la banque franco-belge en raison de difficultés financières.

L’agence de notation Standard & Poor’s a par ailleurs abaissé ses prévisions de croissance de la zone euro en 2012.