Blockchain : Des premiers tests concluants pour Allianz

Allianz annonce avoir utilisé la technologie des « smart contracts » basée sur la blockchain dans le cadre des swaps catastrophes via Allianz Risk Transfer (ART) en partenariat avec Nephila.

La technologie de la blockchain intéresse au plus haut point le secteur financier en général et l’assurance en particulier, à travers la possibilité de simplifier et de sécuriser des transactions. Allianz Risk Transfer, centre de compétence dédié à l’activité de transfert de risque alternatif du groupe Allianz, en partenariat avec Nephila, gestionnaire d’investissement, annonce ainsi être parvenu à maîtriser l’utilisation de la technologie des « smart contracts », basée sur la technologie de la blockchain, pour mettre en œuvre un swap de risque de catastrophe naturelle.

Les cat bonds sont en effet des instruments financiers qui font intervenir des investisseurs sur des risques de catastrophes naturelles ciblés, comme le tremblement de terre de San Francisco. Ces derniers acceptent de prendre en charge une partie du risque moyennant le paiement de coupons. Des paramètres de déclenchement du paiement sont prédéfinis par contrat.

Dans ce cas précis, la technologie des contrats automatisés permet l’exécution automatique des paiements et des transactions prévus dans les contrats selon les paramètres de déclenchement sur lesquels se sont positionnés les investisseurs. « Chaque contrat validé inscrit sur l’infrastructure publique partagée contient des données et des codes auto-exécutables qui lui sont propres. Lorsqu’un événement déclencheur se produit et réunit les conditions contractuelles, le contrat intelligent de la blockchain sélectionne les sources de données prédéfinies de tous les participants, y compris les mises à jour, puis active et exécute automatiquement les paiements et les transactions », indique un communiqué.

Fort de ce premier test concluant, ART et Nephila imaginent d’autres applicatiosn pour optimiser les processus de paiement dans le cadre du « fronting » international pour les captives d’assurance. « Nous pensons que la technologie représente l’avenir de l’assurance. Nous avons énormément investi en ce sens et nous réjouissons de pouvoir prolonger notre collaboration stratégique de longue date avec ART pour utiliser la blockchain », souligne Laura Taylor, directeur associé de Nephila. « Dans le cadre de notre transition vers le numérique, la blockchain représente un moyen prometteur d’offrir à nos clients des services plus transparents, plus fonctionnels et plus rapides », ajoute Solmaz Altin, directeur digital du groupe Allianz.