Innovation : Covéa rejoint le projet Blockchain for smart transactions

Covéa est le premier assureur à rejoindre le projet Blockchain for Smart Transactions (BST) lancé par l’institut de recherche technologique SystemX et composé de partenaires industriels, technologiques et académiques. Le projet devrait permettre de faire la démonstration des usages et services rendus possibles par l’utilisation d’un tiers de confiance décentralisé.

Le groupe Covéa s’associe à l’IRT SystemX, accélérateur de la transformation numérique, pour tester des activités liées à des tiers de confiance et développer des produits et services de nouvelle génération. Covéa apportera son expertise en matière d’expériences clients afin d’expérimenter des cas d’application notamment dans le domaine de l’assurance automobile et habitation.

« Covéa choisit de s’approprier cette nouvelle technologie avec pour objectif d’identifier et d’évaluer les usages de la blockchain, de capitaliser sur ses atouts pour optimiser ses processus de gestion et d’explorer de nouvelles offres et services autour de la confiance numérique », indique l’assureur dans un communiqué.

Le projet BST a été lancé par SystemX en novembre 2016 avec des partenaires industriels (La Poste, PSA Group, EDF), technologiques et académiques (Atos-Bull, SQLI, H-Log, IDIT, Inria, UVSQ). Le projet vise à améliorer l’offre de services des partenaires du projet, à optimiser les coûts, et à développer de nouveaux usages. Dans ce contexte, SystemX traitera au moins quatre cas d’usages de confiance par an, au travers d’une plateforme d’expérimentation. « BST accueillera, d’ici septembre 2017, les premières start-up sélectionnées dans le cadre du programme START@SystemX avec la réalisation des démonstrateurs », indique Charles Kremer, directeur programme territoires intelligents, IRT SystemX.

« En étant le premier assureur partenaire associé du projet Blockchain for Smart Transactions, aux côtés d’autres grands groupes industriels et PME technologiques, Covéa se donne les moyens d’accroitre et d’accélérer sa capacité de recherche et d’innovation en matière assurantielle auto et habitation grâce à une technologie à fort potentiel », souligne Bruno Garçon, en charge des projets blockchain chez Covéa.