Bilan 2014 : Le Gema salue des victoires sur Solva2 et une bonne année commerciale

Les assureurs mutualistes présentaient leur bilan de l’année 2014 avec des succès autour de Solvabilité 2 et sur l’activité commerciale.

“On peut parler d’une victoire. Cela n’était pas acquis il y a quelques mois, ni même il y a quelques semaines encore”, s’est réjoui Pascal Demurger, président du Gema à propos de la désignation des dirigeants effectifs dans le cadre de la transposition de Solvabilité 2 avant la fin mars.

Un président du conseil d’administration pourra être désigné comme dirigeant effectif avec le directeur général dans les mutuelles d’assurances, “selon la dernière version du texte de la transposition que nous avons pu consulter”, a souligné Pascal Demurger, lors de la conférence de presse annuelle du Gema, mardi 3 mars.

Solvabilité 2

“Issu des sociétaires, le président du conseil d’administration a toute vocation à être un dirigeant effectif, cela fait partie de la démocratie mutualiste”, a-t-il insisté. Le Gema a donc obtenu gain de cause sur auprès du Trésor et de la l’ACPR avant l’entrée en vigueur de Solvabilité 2 au 1er janvier 2016.

Les mutuelles y sont d’ailleurs bien préparées en termes d’exigence en capital requis. D’après l’exercice préparatoire de l’ACPR, les mutuelles du Gema couvrent, toutes, leur SCR, avec un taux de couverture moyen de 277% contre 287% pour le marché.

Dynamique commerciale

2014 a été aussi marquée pour le Gema par l’arrivée de Groupama, MACSF et Le Conservateur portant à 26,2 millions le nombre de sociétaires en auto, MRH et RC générale et 29 millions d’assurés, soit 60% du marché en dommages pour les particuliers.

Mis à part ces 3 nouveaux adhérents, le Gema se félicite “d’une bonne dynamique commerciale”, avec 360.000 nouveaux sociétaires en 2014 contre 330.000 en 2013, à périmètre constant. Les cotisations progressent de 2,3% en biens et responsabilités à 13,3Mds d’euros.

En auto, les cotisations gagnent 1,8% malgré une modération tarifaire appliquée par la plupart des ses adhérents. L’effet prix pèse pour +0,5% dans la hausse des cotisations. En MRH, elles augmentent de 2,8%. La sinistralité est comparable au reste du marché avec une hausse des indemnités de 2,5% en auto et de 0,4% en MRH.

Enfin, en assurance de personnes, le Gema annonce une hausse de 8% des cotisations à 10,1Mds d’euros portée par l’assurance vie qui gagne 11% à 9,5Mds d’euros de collecte brute.