Auto : Le marché plonge de 23,5% en mars

Le marché automobile français des voitures particulières neuves plonge de 23,5% au mois de mars, selon le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), contrecoup de la prime à la casse.

Une baisse attendue qui n’en demeure pas moins spectaculaire. Avec 197.033 immatriculations, le marché automobile français des voitures particulières neuves affiche un plongeon pour le mois de mars 2012 de 23,5% en données brutes.

Des chiffres à mettre en parallèle avec l’année dernière, où la prime à la casse favorisait les ventes. En nombre de jours ouvrables comparables, la baisse est de 20% puisque avec 22 jours, le mois de mars 2012 décompte une journée de moins que l’année précédente.

Pour la période de janvier à mars 2012, le marché affiche une baisse de 21,7%, soit 22,9% en données brutes. La prime à la casse qui a pris fin en décembre 2010 restait néanmoins valable pour les véhicules livrés jusqu’au mois de mars 2011, impactant donc la comparaison sur les trois premiers mois des années 2011 et 2012.

PSA-Peugeot et Renault les plus touchés

Du côté des constructeurs français, la part des marchés se réduit comme peau de chagrin. PSA-Peugeot et Renault enregistrent les plus fortes baisses pour le premier trimestre, respectivement de -33,2% et -29,8%. Principales victimes, leurs citadines avaient fortement bénéficié de la prime à la casse et du bonus écologique.

Du côté des marques étrangères, les marchés du haut de gamme (Mercedes, BMW, Audi) et entrée de gamme se portent bien.

L’ensemble du marché auto est aujourd’hui en voie de stabilisation et l’essentiel de la baisse du marché devrait donc être derrière, selon le CCFA qui table sur un recul de 8 à 10% pour l’année 2012.