Assurance Auto : Le nombre d’immatriculations a augmenté en mai 2011, malgré les mauvais chiffres de Renault

Le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) a annoncé une hausse de 6,2% du nombre d’immatriculations en mai 2011 par rapport à mai 2010. Des chiffres qui masquent les pertes du marché automobile français et particulièrement du groupe Renault.

Avec 220.919 immatriculations enregistrées pour le mois de mai 2011, voitures particulières (VP), véhicules utilitaires légers (VUL) et véhicules industriels (VI) compris, les ventes automobiles en France affichent une progression de 6,2 % par rapport au mois de mai 2010, et une hausse de 4,4% sur les cinq premiers mois de l’année.

Une progression dont ne profite pas le marché français qui affiche une baisse de 1,5% globale sur la même période quand les groupes étrangers montrent une progression de 18%. Les mauvais chiffres pour l’hexagone sont à attribuer au groupe Renault, avec 18,2% de baisse des ventes. PSA Peugeot Citroën détrône pour la première fois son concurrent avec une progression de 12,5%.

Par effet de rebond, les VP enregistrent une baisse globale de 8,3% des ventes lorsque le nombre d’immatriculation est ramené au nombre de jours ouvrables comparable par rapport à mai 2010 (22 jours en mai 2011 et 19 jours en mai 2010). Elles avaient pourtant commencé sur une progression de 4,4% sur les cinq premiers mois de l’année, soit 1,5% ramené au nombre de jour ouvrables comparables.

Les VUL font état d’une hausse de 28,4% avec 41.217 immatriculations pour le mois de mai, avec un début d’année à + 6% sur les jours ouvrables comparables. Le marché français du véhicule industriel affiche une très belle performance avec un pic à 77,4 % des ventes soit 4 542 immatriculations par rapport à mai 2010. Un marché en hausse de 59% pour le début d’année.