Assurance maladie : Le PFL prévoit la réduction des dépenses

 

La progression des dépenses d’assurance maladie, prévue à 2,7% pour 2013, devrait être plus limitée les années suivantes, représentant des économies de 2,7Mds d’euros par an, selon le projet de loi de programmation des finances publiques pour 2013-2017 présenté dans le courant de l’après-midi.

« La croissance de l’Ondam (Objectif national des dépenses d’assurance maladie) s’établira à +2,7% pour 2013, +2,6% pour 2014 puis +2,5% pour chacune des années 2015 à 2017, » révèle le projet présenté en Conseil des ministres. Au total, cela représente « en moyenne 2,7Mds d’euros d’économies par an par rapport à la chronique tendancielle des dépenses, » précise-t-il.

Pour 2012, l’Ondam a été fixé à 2,5%. Pour 2013, il s’établira à 2,7%, ce qui représente une augmentation de 4,6Mds d’euros, mais nécessite des économies de 2,5Mds par rapport à l’évolution naturelle de ces dépenses.

Une meilleure coordination des parcours de soins entre la ville, l’hôpital et le secteur médico-social fait partie des pistes d’économies avancées dans le projet.

Le gouvernement veut également « recentrer » l’hôpital sur « les cas les plus aigus et complexes, » En s’appuyant sur la mise en place d’équipes de proximité pour les cas moins graves. Des « gains de productivité » seront également recherchés dans les établissements de santé et parmi les professionnels de santé.

Enfin, la baisse des prix des produits de santé se poursuivra de même que les efforts sur la consommation de génériques ou sur les prescriptions.

Le Budget de la Sécurité sociale pour 2013 doit être présenté lundi. Le déficit du régime général devrait s’élever à environ 11 milliards d’euros, dont moins de 5 milliards pour la branche maladie.

PARIS, 28 septembre 2012 (AFP)