Top 5 : le secteur de l’assurance a de l’appétit

Si l’appétit vient en mangeant, l’assurance n’est pas prête d’être rassasiée. Notre top 5 de la semaine montre que les mouvements qui touchent le secteur retiennent votre attention.

Tout en haut de notre classement de la semaine, on trouve la fusion entre PartnerRe et son concurrent Axis. “Un mariage entre égaux”, si l’on en croit les deux intéressés, qui donne naissance à un monstre de 10Mds de dollars de primes brutes (8,8Mds d’euros), dont 7Mds en réassurance et 2,5Mds en assurances spécialisées. L’égalité avancée par PartnerRe et Axis penche toutefois en faveur du premier cité avec 51,6% du capital détenu par ses actionnaires. Il faut bien que quelqu’un porte la culotte dans un couple.

Sur la deuxième marche du podium, se place le sujet de l’ANI et de la problématique de la rentabilité. Le marché aiguise les appétits de tous les acteurs du secteur, même si question rentabilité on se bat pour des miettes sur le produit d’appel. Mais au-delà de ces miettes, un gros gâteau à se partager met l’eau à la bouche, celui du multi-équipement. Prévoyance, IARD, renforts en santé, les assureurs espèrent bien que les chefs d’entreprise et les salariés mettront tous leurs œufs dans le même panier.

La semaine dernière était marquée par les résultats de Covéa, troisième de notre top 5, dont l’appétit n’est jamais assouvi, même lorsque son chiffre d’affaires grimpe d’1Md d’euros. Une année jugée convenable par Thierry Derez, le président du groupe, devant un parterre de journalistes, et satisfaisante par le communiqué de presse envoyé aux mêmes journalistes.

En 4e position, vous avez placé notre tableau interactif des taux de rendement 2014 des fonds euros. Ce dernier s’étoffe de jour en jour. L’euphorie des premières annonces est retombée pour laisser la place à des taux plus proches de la moyenne attendue du marché, à savoir de 2,50%. Son écart avec le taux de rendement du Livret A devrait toutefois inciter les clients à garder de l’appétit pour ce placement.

Enfin, pour clore notre petite rétro de la semaine dernière, détour vers Crédit Agricole Assurances qui investit dans le gazoduc. Le bancassureur prend 10% du capital de TIGF pour 180M d’euros.