Techniques de vente : Vendre l’assurance scolaire en complément de l’assurance habitation

POURQUOI ?

Avec une assurance habitation, l’enfant est couvert pour les dommages qu’il cause à autrui par la garantie de Responsabilité Civile. En revanche, les assurances habitation ne comprennent pas toujours une garantie accident corporel. L’enfant n’est donc pas protégé s’il est victime d’un accident sans responsable identifié.

L’assurance scolaire protège l’enfant durant toutes ses activités scolaires obligatoires et facultatives, y compris sorties, piscine, cantine, classe de découverte…, et lors du trajet aller et retour école-domicile.

LA PHRASE PASSERELLE

« Votre assurance habitation couvre les dommages que votre enfant peut causer à autrui. Par contre, si votre enfant venait à être blessé lors d’une activité scolaire ou extrascolaire, il ne serait pas protégé par votre assurance. En fait, les autres enfants sont mieux assurés que le vôtre ! ».

LES ARGUMENTS

– Pour les activités facultatives, l’enfant doit être obligatoirement assuré (pour une classe de découverte ou une classe de neige, il faut une Responsabilité Civile + une protection individuelle).

– Parfois même, pour la cantine, la garderie ou l’étude, la mairie exige une assurance scolaire.

– L’assurance extrascolaire protège l’enfant 24h/24 et 365 jours/an, à l’école, sur le trajet école-domicile, pendant les vacances, à la maison, pendant les activités sportives seul ou en club, les centres aérés et centres de loisirs… en France comme à l’étranger.

– Selon les besoins, des formules plus complètes peuvent proposer des garanties utiles : vol de cartable, fournitures et manuels, école à domicile ou conduite à l’école, soutien psychologique en cas d’agression, remboursement des frais de cantine en cas d’accident, …

Avec Kaléa Formation