Séisme Japon / Notation : Le secteur de l’assurance-vie devrait pouvoir faire face selon Moody’s

    Les assureurs de personnes travaillant au Japon devraient faire face à des niveaux de pertes « gérables » suite au séisme survenu dans l’archipel, a indiqué Moody’s dans une étude rendue publique lundi.

    L’agence de notation estime que les compagnies, locales comme étrangères, exerçant au Japon vont faire face à des pertes « modérées » mais « gérables » et n’entend donc pas abaisser leur notation.
    « Les assureurs de personnes (…) seront affectés par le bilan, sans cesse révisé à la hausse, des victimes, une hausse de leurs prestations (…) et des revenus en baisse », écrit Moody’s.

    Le montant des dommages assurés consécutifs aux séisme et tsunami survenus il y a dix jours au Japon devrait se situer entre 300 et 400Mds de yens (2,6 à 3,5Mds d’euros), ce qui est « gérable » pour les assureurs-vie, estime Moody’s, compte tenu de leur capital et de leur marge bénéficiaire.

    L’agence précise que les assureurs-vie sont peu présents dans les régions touchées par le séisme et que si c’est le cas, leurs principales opérations ne sont pas directement touchées par la catastrophe.

    Il y a une semaine, Moody’s avait estimé que les assureurs et réassureurs japonais ainsi que leurs grands concurrents étrangers allaient subir de « lourdes pertes » à la suite du tremblement de terre japonais, ce qui risquait d’affecter leur notation.

    De son côté, l’agence de notation Fitch avait estimé que les pertes étaient « gérables » pour le secteur de l’assurance et ne prévoyait pas d’abaissement de notation.

    Paris, 21 mars 2011 (AFP)