Santé Collective : Harmonie Mutuelles défend un « dispositif pérenne d’incitation ou d’aide »

L’Union Harmonie Mutuelles vient d’adresser une lettre ouverte aux organisations syndicales et patronales pour défendre la santé collective et les dispositifs favorisant sa présence dans les entreprises.

Dans une lettre de quatre pages signée par Guy Herry, président de l’Union Harmonie Mutuelles, le groupement de mutuelles emmené par Harmonie Mutualité et Prévadiès s’immisce dans le débat de la santé collective et particulièrement des possibles changements à venir.

Rebondissant sur les conférence sociale des 9 et 10 juillet, Harmonie Mutuelles relève deux chantiers « particulièrement sensibles » qui sont la sécurisation de l’emploi et le financement de la protection sociale.

Faisant référence aux rapports mettant en cause les aides fiscales apportées aux entreprises lors de la souscription de contrats santé collectifs, Harmonie Mutuelles veut « attirer [l’] attention sur le danger que représenterait une remise en cause de ces aides », s’appuyant sur le communiqué de la FNMI du 5 juillet, la Fédération nationale de la mutualité interprofessionnelle.

Harmonie Mutuelles se place dans une logique de contribution et propose notamment d’adosser les aides faites aux entreprises à des valeurs de solidarité et d’équité. Les mutuelles proposent également « un différentiel de 10 points de taxe avec les contrats non responsables » et demandent « le respect de la promesse de diminuer rapidement la TSCA » augmentée par son prédécesseur.

Enfin, la lettre rappelle les « engagements » pris par les mutuelles d’Harmonie Mutuelles et notamment le caractère solidaire entre actifs et retraités et chômeurs, l’uniformisation de la couverture pour toutes les catégories de personnel ou encore les obligations de prévention et d’encadrement des dépassements d’honoraires. Le tout, dans une vision à long terme.

Harmonie Mutuelles (4,6 millions de personnes couvertes en santé et prévoyance) ne demande ni plus ni moins que le maintien ou la création d’un « dispositif pérenne d’incitation ou d’aide » à la complémentaire santé collective.