Retraite-Prévoyance : Quatre assureurs au secours de Préfon

Les quatre assureurs qui gèrent les contrats épargne-retraite de Préfon vont devoir y réinjecter de l’argent pour servir le taux garanti du régime.

Préfon, la Caisse Nationale de Prévoyance de la Fonction Publique, va devoir s’appuyer sur le soutien financier des quatre compagnies d’assurance qui s’occupent de la gestion financière et qui portent le risque de ses contrats d’épargne-retraite.

CNP Assurances (après de qui sont souscrits les contrats Préfon-Retraite), Groupama, Axa et Allianz vont devoir approvisionner financièrement Préfon. Selon le quotidien Les Échos, les quatre compagnies « vont devoir injecter quelques centaines de millions d’euros au total dans le régime de retraite par capitalisation des fonctionnaires ».

La baisse des taux d’intérêt

Le système d’épargne-retraite facultatif de la Préfon prévoit des niveaux de rentes garantis à vie. Selon Les Échos, la valeur actuelle des actifs est plus faible que la valeur nécessaire pour financer l’ensemble des rentes en cours et futures à cause de la baisse des taux d’intérêt. Par conséquent, les assureurs doivent compenser financièrement pour garder l’équilibre comptable du régime. De plus, « l’ACP et le Trésor ont refusé de modifier la règle de provisionnement des régimes de retraite en points », ajoute le quotidien.

Il y a quelques semaines, Christian Carrega, le directeur général de la Préfon, expliquait au micro de News Assurances quel était le rôle de ces quatre assureurs dans le contrat épargne-retraite de la Caisse Nationale de Prévoyance de la Fonction Publique (voir notre vidéo).