Résultats T1 2013 : Travelers affiche un bénéfice en hausse de 11%

L’assureur américain Travelers a annoncé un bénéfice net en hausse de 11% au premier trimestre, à 896M de dollars, bien meilleur que prévu et assorti de primes en légère hausse, bien que légèrement en deçà des attentes.

Par action, le bénéfice opérationnel ressort à 2,31 dollars, le niveau “le plus élevé depuis que Travelers est entré en Bourse en 2002“, a commenté le PDG Jay Fishman, cité dans le communiqué. Les analystes tablaient en moyenne sur 2,02 dollars.

Le résultat du groupe a notamment bénéficié d’une baisse des pertes liées catastrophes sur un an. Au cours du trimestre sous revue, le groupe a enregistré des sinistres dus à des tornades et des ouragans dans le sud-est des Etats-Unis.

Le chiffre d’affaires total a reculé de 1% à 6,3Mds de dollars à cause d’un recul des revenus provenant des investissements, qui ont pâti des faibles taux d’intérêt et d’un recul des participations dans des investissements immobiliers.

En revanche, les primes émises ont augmenté de 2% à 5,60Mds de dollars alors que les analystes anticipaient 5,61Mds de dollars en moyenne. “Notre portefeuille d’actifs de grande qualité a continué à avoir une bonne performance, avec des rendements en léger recul conformes à nos attentes au vu de taux d’intérêts qui restent faibles“, a souligné M. Fishman, qui se dit “très satisfait des résultats du trimestre“.

Nous restons concentrés sur notre stratégie d’augmenter les rendements à travers des hausses de prix sélectives et en améliorant les termes et conditions” des produits du groupe “au vu des taux d’intérêt faibles et des tendances climatiques incertaines“, a-t-il conclu.

Par activité, la division d’assurances personnelles a enregistré un bénéfice opérationnel en hausse significative comparé au premier trimestre en raison de marges en hausse sur les primes émises et de plus faibles pertes liées aux catastrophes, entre autres.

Dans la division d’assurance financière, Travelers a atteint “un record de primes émises“. L’assureur a aussi souligné que l’ouragan Sandy avait finalement eu pour lui un total d’estimation des pertes de 1Md de dollars net de réassurance et avant impôts, soit 13M de moins qu’estimé fin 2012.

New York, 23 avril 2013 (AFP)