Résultats / Swiss Re: Le bénéfice augmente au deuxième trimestre

Logo de Swiss Re

Le réassureur helvétique Swiss Re a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice en hausse de 18,2% à 960M de dollars (672,1M d’euros), notamment grâce à une baisse des sinistres.

Le profit net dégagé par le numéro deux mondial du secteur a largement dépassé les prévisions des analystes interrogés par l’agence financière AWP, qui tablaient en moyenne sur 552M de dollars.

Après avoir souffert de l’impact des catastrophes naturelles au premier trimestre, qui avaient fait plonger les résultats du groupe dans le rouge, Swiss Re a été beaucoup moins affecté par des éléments exceptionnels entre avril et juin.

Les primes ont ainsi progressé de 10% à 5,2Mds de dollars. Le ratio combiné a atteint dans l’assurance dommage 78,4%, contre 102% il y a un an, soit une très nette amélioration, a précisé Swiss Re dans un communiqué.

« La performance du groupe a été solide au deuxième trimestre » et soutenue par l’ensemble des divisions, a estimé le directeur général, Stefan Lippe, cité dans le texte.

Baisse des sinistres

Le réassureur a notamment profité d’une réduction du nombre de sinistres de grande envergure pendant la période sous revue. « Les perspectives de croissance de Swiss Re ont été soutenues par de solides renouvellements (de contrats) en juillet », a ajouté M. Lippe.

L’assurance dommage a ainsi enregistré une croissance de 8% durant juillet, profitant notamment d’une hausse des volumes et des primes.

Cette augmentation provient d’une demande plus importante en couverture contre les catastrophes naturelles en Australie, Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis, des pays affectés en début d’année par des inondations, des séismes et des tornades.

De bons progrès pour atteindre ses objectifs

Le numéro deux mondial de la réassurance a par ailleurs annoncé faire de bons progrès pour atteindre ses objectifs, soit une progression de 10% en moyenne annuelle du bénéfice par action, qui est ressorti quasiment inchangé à 2,55 francs suisses au deuxième trimestre.

« Le marché de la réassurance a commencé à tourner et Swiss Re s’attend à une amélioration supplémentaire pendant les 6 à 18 mois prochains », a estimé le groupe.

Swiss Re s’est également dit prêt à « saisir des opportunités » dans les marchés émergents et table sur un « potentiel important » en Chine, au Brésil et au Vietnam.

Le groupe, qui avait plongé en 2008 dans le rouge en raison de la crise financière, a cependant averti que la volatilité des marchés, en raison de la crise de la dette, restait un problème.

Une exposition nulle à la dette grecque

Le réassureur a ainsi précisé détenir 78M de dollars d’exposition à la dette des Etats périphériques de la zone euro. Son exposition à la Grèce est nulle, a-t-il souligné.

A la Bourse suisse, les investisseurs ont favorablement accueilli ces chiffres. Le titre Swiss Re bondissait de 7,07% à 42,99 francs suisses, dans un marché en hausse de 1,35% à 07H03 GMT.

Swiss Re a présenté des chiffres « solides », ont estimé les analystes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB), qui ont particulièrement apprécié le faible ratio combiné de l’assurance dommage.

Zurich (Suisse), 4 août 2011, AFP