Résultats : Scor enregistre une hausse de 13% de ses primes sur les renouvellements de contrats non-vie

Le réassureur français Scor a connu une hausse de 13% des primes émises sur les contrats renouvelés au 1er janvier 2011 en réassurance non-vie, à taux de change constants, et vise une croissance de 9% sur l’ensemble de l’année, selon un communiqué publié jeudi.

Le montant des primes s’est monté à 2,056 milliards d’euros, l’objectif sur l’année étant de 4 milliards.
Les prix moyens pratiqués sont quasi-stables (-0,2%), “dans un environnement de marché caractérisé par une légère diminution des tarifs”.

Le groupe est ainsi parvenu à préserver sa rentabilité technique (liée uniquement aux activités d’assurance) et prévoit donc de dégager une rentabilité des fonds propres conforme au plan “Strong momentum”, présenté en septembre. Elle devrait donc atteindre au moins 1.000 points de base (10 points de pourcentage) au-dessus du taux sans risque (taux des emprunts d’Etat à 3 mois).

A l’occasion de ces renouvellements, Scor a renforcé sa diversification géographique et favorisé l’Asie et les Amériques.
Par métier, le groupe a connu une croissance importante de la branche automobile, tirant partie de hausses tarifaires en assurance directe, notamment au Royaume-Uni.

Conformément à une stratégie déjà suivie en 2010, Scor a fait évoluer son portefeuille de contrats pour augmenter la part des traités non-proportionnels (montant réassuré au-delà d’une franchise) par rapport aux traités proportionnels (le réassureur ne couvre qu’une portion du sinistre).

Paris, 10 février 2011 (AFP)