Résultats : Les hôpitaux publics poursuivent le redressement de leus comptes

Les hôpitaux publics ont poursuivi en 2009 le redressement de leurs comptes amorcé l’année précédente, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) des ministères sociaux.

En ne tenant compte que du budget principal (activités de court et moyen séjour et de psychiatrie), le déficit global des hôpitaux publics serait de 450 millions d’euros en 2009 (selon des données encore provisoires), contre 550 M en 2008 (données définitives) et 689 M en 2007.
Si l’on tient compte de toutes les activités des hôpitaux publics (y compris les revenus du patrimoine ou encore les activités de soins avec un financement spécifique), ce déficit global serait moindre, atteignant 200 M en 2009, après 345 M en 2008 et 486 M en 2007. “Bien que toujours déficitaire, la situation économique et financière des établissements publics de santé en 2008 s’est donc améliorée pour la première fois depuis 2004”, relève la Drees.

Le nombre d’hôpitaux déficitaires est passé de 391 à 352 entre 2007 et 2008.

Même si la capacité d’autofinancement des établissements publics a progressé en 2008, “l’endettement continue à croître à un rythme régulier”. Le niveau d’endettement, c’est-à-dire la part des dettes au sein des ressources stables, “atteint 43% en 2008” selon la Drees, contre 40% en 2007.

Le gouvernement a fixé comme objectif au secteur hospitalier d’atteindre l’équilibre financier d’ici 2012.

Paris, 18 janvier 2011 (AFP)