Résultats : Baisse de 4% des primes au premier trimestre pour Swiss Life

L’assureur helvétique Swiss Life a enregistré au premier trimestre un recul de 4% de ses primes, notamment en France, des chiffres qui ont déçu les analystes même s’ils estiment que les perspectives de croissance à long terme demeurent intactes.

Les primes brutes émises entre janvier et mars ont atteint 6,3 milliards de francs suisses (5,2 milliards d’euros), a précisé Swiss Life dans un communiqué. Hors les effets de change, le recul des primes est ramené à -2%.
Hormis la Suisse qui a réalisé une progression de 2%, l’activité a reculé de 10% en France et de 3% en Allemagne. Le groupe n’a pas publié de résultat complet pour le trimestre.

Le directeur général Bruno Pfister, a cependant déclaré être “satisfait de la marche des affaires au premier trimestre 2012”. “Nous avons notamment pu renforcer notre position (…) dans les secteurs stratégiquement importants. Notre stratégie de croissance profitable et les efforts que nous avons fournis dans le cadre du programme (d’économies) Milestone se sont avérés payants dans le contexte économique particulièrement difficile”, a-t-il ajouté, cité dans le communiqué.

A la Bourse suisse, les investisseurs n’ont pas été convaincus par ces annonces, le titre Swiss Life reculant de 1,2%, dans un marché SPI (indice élargi) en baisse de 0,42% à 08H27 GMT.

Selon les analystes de Notenstein, le recul des primes est “plutôt décevant”. Ils ont cependant qualifié de “réjouissant” la “légère” amélioration du ratio de solvabilité, qui a atteint 214% pendant la période sous revue. “Les perspectives de croissance à long terme devraient demeurer intactes” grâce à l’allongement de la durée de vie et les interrogation sur la capacité des systèmes de retraites publics à subvenir aux besoins des populations vieillissantes, ont souligné les analystes de Notenstein.