Résultats 2021 T1 : Recul des primes pour Swiss Life

Les locaux de Swiss Life
Le siège de Swiss Life.

L’assureur suisse Swiss Life a confirmé ses objectifs mardi malgré un recul plus marqué que prévu des primes dans ses activités en Suisse au premier trimestre, compensées par la France et l’Allemagne et une hausse des commissions.

Pour le premier trimestre, l’assureur zurichois a fait état d’une baisse de 13% sur un an des primes émises, à 6,7 milliards de francs suisses (6,2 milliards d’euros), a-t-il indiqué dans un communiqué.

Les frais et commissions encaissées ont en revanche grimpé de 16% à 527 millions de francs suisses. Le recul des primes en Suisse s’est chiffré à 24% par rapport au premier trimestre l’an passé, à 4,3 milliards de francs suisses, plombées par les solutions dites d’assurance complète dans la prévoyance professionnelle. Par comparaison, les analystes interrogés par l’agence suisse AWP les attendaient en moyenne à 5,6 milliards de francs.

En France, son plus gros marché à l’international, les primes ont en revanche bondi de 17% en monnaies locales, équivalent à 1,8 milliard de francs suisses, grâce à l’assurance vie, et grimpé de 5% en Allemagne, à 390 millions de francs. Ce recul en Suisse est “la conséquence de notre politique de souscription rigoureuse qui privilégie la qualité au volume”, a déclaré le directeur général, Patrick Frost, cité dans le communiqué, soulignant cependant que le groupe est toujours “en très bonne voie” pour atteindre tous ses objectifs
financiers pour 2021.

Face à la pression des taux d’intérêts bas, le groupe avait décidé de mettre l’accent sur les frais et commissions pour diversifier ses sources de revenus. Il s’était notamment fixé pour objectif de objectif de faire croître le résultat lié aux frais et commissions aux environs de 600 à 650 millions de francs suisses d’ici fin 2021.

Que pensez-vous du sujet ?