Résultats 2016 T3 : Coface plombé par une fraude

L’assureur-crédit Coface a enregistré une perte de 11,2 millions d’euros au troisième trimestre, notamment creusée par une fraude au sein de sa filiale d’affacturage à l’export Cofacrédit, selon un communiqué.

Cet élément exceptionnel a coûté 7,8 millions d’euros à Coface, qui détient 36% de cette filiale, majoritairement possédée par Crédit Mutuel. Le groupe n’a fourni aucun détail sur cette fraude. Le ratio de sinistralité net, qui représente le rapport entre l’indemnisation des sinistres et les primes perçues, est aussi ressorti en forte hausse de 18,9 points, à 72,4%, par rapport au troisième trimestre 2015.

Le chiffre d’affaires consolidé a reculé de 4,7%, à 348,7 millions d’euros, pénalisé par une pression continue sur les prix dans les marchés matures et une réduction des risques souscrits dans les pays émergents. « Dans les marchés émergents – principalement en Amérique Latine et en Asie – la sinistralité reste élevée en attendant que les effets de nos plans d’actions sur les risques se traduisent pleinement dans nos résultats. Coface continue d’ajuster ses politiques de souscription commerciale et de risques dans ces pays », a souligné son directeur général, Xavier Durand, cité dans le communiqué.

Côté perspectives, Coface a confirmé son objectif d’un ratio de sinistralité net compris entre 63% et 66% pour 2016. Celui-ci atteignait 64,6% à l’issue des neuf premiers mois de l’année. Le groupe, qui traverse une période adverse, avait dévoilé fin septembre son nouveau plan stratégique à horizon 2019 en vue d’améliorer sa rentabilité, notamment par des économies de coûts et en modernisant son fonctionnement.

Il vise notamment un rendement sur fonds propres moyens de plus de 9% sur la période. Au bout des trois premiers trimestres, le bénéfice net de Coface atteignait 14,4 millions d’euros, en chute de 85,4% par rapport à la même période de 2015, tandis que son chiffre d’affaires consolidé était en recul de 5,4%, à 1,07 milliard d’euros.