Résultats 2011: Uniqa dans le rouge, plombé par la Grèce

L’assureur autrichien côté en bourse Uniqa a accusé une perte nette plus lourde que prévu de 330M d’euros en 2011 liée à des dépréciations sur ses obligations grecques et à des coûts de restructuration, selon des chiffres provisoires annoncés vendredi.

En 2010, l’assureur avait engrangé un bénéfice net de 190 millions d’euros. Le groupe avait prévenu début novembre s’attendre à des pertes, qu’il avait évaluées entre 250 et 300M d’euros. En septembre, il prévoyait encore un bilan annuel à l’équilibre.

Uniqa a intégré une charge de restructuration de 153M d’euros et a perdu 346M d’euros suite à des dépréciations sur son portefeuille d’obligations grecques.

« Nos activités principales (d’assurance) sont robustes. Ces effets exceptionnels ont bien sûr été une charge sur les résultats 2011, mais il nous enlève un poids pour l’avenir », a déclaré le directeur exécutif Andreas Brandstetter.

Uniqa, qui possédait au total 480M d’euros de dette grecque, a réduit son exposition à 173M d’euros en novembre. Le patron de la première banque allemande Deutsche Bank, Josef Ackermann, a estimé récemment, que les créanciers privés, qui détiennent environ 200Mds d’euros d’obligations d’Etat grecques, allaient perdre « 70%, ou plus » sur celles-ci.

VIENNE, 3 fév 2012 (AFP)