Résultats 2011 : Axa Assistance maintient son activité et cherche des relais de croissance

Malgré un recul du chiffre d’affaires de 2% à 911M d’euros, Axa Assistance redresse son résultat opérationnel de 27% à 20,7M d’euros et veut se développer sur les marchés émergents d’Amérique du Sud et d’Asie.

Le monde se divise maintenant en deux zones : les pays matures, en crise, où le voyage et l’auto sont des marchés tout juste rentables, et les pays émergents, au développement rapide et qui concentrent les regards de tous les assisteurs. Axa Assistance n’échappe pas à la règle. La filiale spécialisée de l’assureur français a réalisé une croissance forte dans les pays émergents, qui contribuent à hauteur de 18% au chiffre d’affaires, contre 11% en 2010.

L’activité auto, qui a vu une très légère hausse de chiffre d’affaires de 1% (335M d’euros) sur l’année, illustre parfaitement cette tendance. La baisse des ventes de véhicules en Europe a été compensée par le dynamisme des marchés chinois et brésiliens, clairement devenus des nouvelles cibles pour Axa Assistance.

Même phénomène en assistance voyage, avec cette fois une érosion du chiffre d’affaires de 3%, à 195M d’euros, mais une performance de +100% en Chine. Axa Assistance a notamment perdu le partenariat avec Ryan Air, qui rapportait quelques 30M d’euros par an, au profit de… Ryan Air, qui a internalisé le service, selon Serge Morelli, PDG d’Axa Assistance. L’assisteur, peu présent sur le marché des TO, se concentre sur les partenariats avec les cartes bancaires et les services de conciergeries en plein développement.

Enfin, sur le créneau des services à la personne, Axa Assistance a réussi, une hausse de chiffre d’affaires de 2% à 220M d’euros, confirmant que cette activité était la deuxième dans le groupe, derrière l’auto. La santé, avec un chiffre d’affaires de 114M d’euros (+2% en 2011) compte pour 13% du CA, le voyage pour 21% et l’auto pour 37%.