Résultats 2010 : Résultat net et chiffre d’affaires en hausse pour la GMF

GMF affiche pour 2010 un résultat net de 231M d’euros en hausse de 305% sur un an. Le chiffre d’affaires frôle 3,7Mds d’euros, en hausse de 0,9%. La mutuelle d’assurances maintient son rang en assurance dommages, améliore encore sa position en vie et bénéficie d’un retour de l’exit tax provisionnée pour la réserve de capitalisation.

« En 2010, nous avons réalisé une progression sur tous les segments supérieure au marché » a annoncé Patrice Forget, directeur général de la GMF. Outre cette progression en terme de marchés, la mutuelle d’assurances des fonctionnaires reste sur un bilan financier très réussi pour 2010.

Le chiffre d’affaires a légèrement augmenté, de 0,9% pour frôler les 3,7Mds d’euros à 3,683Mds. Le nombre de clients dépasse les 3,2 millions et gagne de son côté 1,58%. Enfin, le résultat net augmente de 305% pour atteindre les 231M d’euros.

Cette performance s’explique par une charge de sinistre sur les catastrophes naturelles moins élevée en 2010 qu’en 2009. L’an passé, la GMF annonçait un coût 74M d’euros net de réassurance, pour « seulement » 37M d’euros cette année, soit moitié moins. En non-vie, le chiffre d’affaires progresse d’ailleurs de 1,54% contre une progression négative (-0,1%) en vie.

A cela s’ajoute une provision passée l’an dernier sur l’exit tax de la réserve de capitalisation. Celle-ci a eu, cette année, un impact positif sur le résultat de 36,7M d’euros. Enfin, dernier point cette fois-ci défavorable, le chiffre d’affaires a été affecté par un changement de périmètre avec le passage des activités d’assistance chez Covéa, soit une « perte » de 70M d’euros.

Le bilan financier est également bon pour les actifs gérés, qui atteignent 23,8Mds d’euros. Plus des 2/3 des actifs sont des obligations, mais la GMF conserve au deuxième rang de ses actifs des actions, à hauteur de 4,5Mds d’euros, soit 19% du total. C’est ensuite l’immobilier qui représente la pat la plus importante, avec une valeur de 2,04Mds d’euros, soit 8,6% du total.

Enfin, les fonds propres du groupe augmentent de 8,8% à 2,957Mds d’euros. Le ratio de solvabilité gagne 0,02 point à 3,43 (soit 343%).