Résultats 2010 : Hausse de 1,7% du chiffre d’affaires dommages pour GMF

L’activité dommages de l’assureur GMF enregistre un chiffre d’affaires en hausse de 1,7% pour l’année 2010. Malgré les nombreux évènements climatiques et un rééquilibrage des activité du groupe, GMF Assurances voit son résultat en forte hausse.

GMF Assurances, la branche dommages de la mutuelle d’assurances, enregistre une année 2010 satisfaisante avec une progression de 1,7% de son chiffre d’affaires, à 2,054Mds d’euros. Le résultat net est en hausse de plus de 23%, à 94M d’euros.

L’automobile

En assurance auto, l’enseigne enregistre une croissance de 1,9% du nombre de ses assurés (2,7 millions de contrats) pour une activité qui représente presque le quart du chiffre d’affaires global de l’assureur (23,6%). « L’automobile reste un produit de conquête que nous souhaitons encore faire progresser », explique Laurent Tollié, directeur général délégué Assurances chez GMF. « Nous cherchons également à perdurer sur ce secteur, sur lequel nous somme très bien placés », précise-t-il.

A propos de la fréquence des accidents et de leurs coûts moyen, l’assureur observe des « évolutions disparates en fréquences », selon Patrice Forget, directeur général délégué de la GMF (-4% en RC Corporel, + 1,1% en RC matériel, -11,8% en vol). « L’année 2010 est une année de léger recul en terme de sinistralité, mais avec des niveaux assez élevé, encore loin de ceux de 2008 », précise M. Forget.

L’habitation

En habitation, le chiffre d’affaires est d’environ 530M d’euros (14,4% du chiffre d’affaires global), avec un portefeuille total de 2,5 millions d’assurés (+ 150.000 contrats en 2010). GMF Assurances devient ainsi le 2e assureur habitation des particuliers en France. « Nous souhaitons également poursuivre notre développement en assurance habitation, nos contrats bénéficieront d’ailleurs d’évolutions de garanties en 2012 », ajoute M. Tollié.

« En 2010, il y a eu beaucoup plus de sinistres en incendie et le coût moyen s’en ressent (+17,6%)», explique Patrice Forget. Les sinistres « vols » sont également en hausse, ce qui corresponf à « une sinistralité de crise » selon le directeur général délégué.

GMF Assurances enregistre une hausse du nombre de contrats individuels accidents (+1,6%) avec près de 1,2 millions d’assurés. En protection juridique, la GMF compte presque le million de personnes couvertes, 971.880 exactement.

L’importance des évènements climatiques

Comme l’ensemble des acteurs, la tempête Xynthia et les inondations du Var ont pesé dans les résultats de l’exercice précédent, impactant la GMF à hauteur de 37,02M d’euros, net de réassurance, soit moitié moins qu’en 2009 (74M d’euros). « Xynthia a été un évènement difficile à gérer compte tenu de sa nature assez nouvelle pour nous », précise Patrice Forget.