Réassurance : ZFS estime le coût des catastrophes en Asie-Pacifique à 500M USD

L’assureur suisse Zurich Financial Services (ZFS) a estimé à environ 500M de dollars (353,1M d’euros) ses coûts pour les cinq catastrophes qui ont touché depuis le début de l’année l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Japon, a-t-il annoncé jeudi.

Ce montant, calculé avant impôts et net des coûts de réassurance, n’est que préliminaire et le coût définitif des cinq désastres qui ont touché la région « mettra du temps à être compilé » en raison de la gravité des événements et de la difficulté d’évaluer les dommages sur place, a précisé ZFS dans un communiqué.

Les 500M de dollars de dommage assurés incluent les cyclones et inondations qui ont touché l’Australie, le tremblement de terre qui a ravagé Christchurch en Nouvelle-Zélande et le séisme et le tsunami au Japon. Ces événements seront rapportés dans les résultats du premier trimestre publiés le 5 mai.

Cette annonce ne constituant pas une surprise selon les analystes, le cours de Bourse de ZFS a été très peu affecté. A 07H10 GMT, le titre de l’assureur perdait 0,15% à 259,20 francs suisses, dans un marché en baisse de 0,34%.

Les coûts estimés par le groupe suisse se situent légèrement au dessus des prévisions des analystes de Vontobel, mais ne devraient « pas mettre en danger la capacité de revenus pour l’année 2011 », ont-ils précisé dans une note.

Les spécialistes de la Banque cantonale de Zurich (ZKB) ont pour leur part souligné que ce montant allait « peser de manière significative » sur les résultats au premier trimestre et allait également peser sur l’ensemble de l’exercice.

Mais ZFS est suffisamment capitalisé pour faire face à ces coûts, a indiqué la ZKB. L’année 2011 risque d’être difficile pour les assureurs, après un exercice 2010 extrêmement onéreux pour le secteur.

Selon le réassureur Swiss Re, le coût des catastrophes d’origines humaine ou naturelle a été multiplié par trois à 218Mds de dollars l’année dernière, notamment en raison de nombreux séismes. Ces désastres ont provoqué en 2010 la mort de 304.000 personnes, le chiffre le plus élevé depuis 1976. Sur le total des coûts de l’année dernière, les assureurs ont dû régler 43Mds de dollars, soit une hausse supérieure à 60%.

 

Zurich (Suisse), 31 mars 2011 (AFP)