Réassurance : Scor enregistre une hausse de 22% de ses renouvellements de primes

    Le réassureur français Scor a enregistré une croissance de 22% à l’occasion des renouvellements de primes en réassurance non-vie arrivant à échéance à mi-année, soit en juin et juillet, et obtenu une hausse tarifaire moyenne (pondérée) de 2%, selon un communiqué publié lundi.

    Les renouvellements de mi-année portaient sur un total de primes arrivant à échéance de 320M d’euros, à taux de changes constants. La hausse est soutenue par les traités de spécialité (contrats portants sur des activités spécialisées), qui affichent une croissance de 35%. Le réassureur précise qu’un tiers de cette progression s’explique par « une hausse majeure du volume d’affaires avec un client », dont il ne précise pas l’identité.

    En réassurance non-vie, la croissance est de 14,8%, tirée par l’Asie, qui a connu une hausse des primes de 23%. Sur le plan tarifaire, Scor constate que « la dynamique tarifaire s’est accentuée au-delà des marchés les plus affectés par des sinistres et a commencé à s’étendre aux branches dommages hors catastrophe ». Ce pourrait être le signe d’un durcissement général des conditions tarifaires du marché, après une période prolongée de stagnation voire de baisse des prix due à une surcapacité sur le marché de la réassurance et à des baisses de la demande de la part des assureurs.

    Un retournement favorisé par les événements naturels survenus début 2011, principalement le séisme et le tsunami au Japon, le cyclone et les inondations en Australie et le tremblement de terre de Nouvelle-Zélande. « Dans cet environnement en cours d’évolution, la hausse tarifaire pour les contrats américains liés aux catastrophes naturelles a été comprise entre 10 à 15% en juin et 5 à 10% en juillet », révèle Scor. Scor publie jeudi ses résultats semestriels.

    Paris, 25 juil 2011 (AFP)