Réassurance / Cat’ nat : Munich Re transfère au marché des risques de tempêtes en Europe

Le premier réassureur mondial Munich Re a annoncé vendredi 29 juillet avoir placé 150M de dollars (environ 105M d’euros) d’« obligations catastrophes », destinées à le protéger contre le risque de tempêtes en Europe.

Les « obligations catastrophes » sont des titres qui permettent au secteur de l’assurance de transférer une partie de ses risques aux investisseurs, qui peuvent être mis à contribution en cas de catastrophes naturelles vérifiant des critères étroitement prédéfinis, mais bénéficient en retour de rendements élevés.

Assorties d’une prime de risque de 4,75%, les obligations ont été « très largement sur-souscrites » par les investisseurs, précise Munich Re dans un communiqué.

Une tempête une fois tous les 50 ans

Munich Re se couvre ainsi contre le risque de violentes tempêtes en Europe qui n’arrivent en moyenne qu’une fois tous les 50 ans, ajoute le communiqué.

En mars, le réassureur allemand avait déjà placé 100M de dollars d’obligations catastrophes (environ 70M d’euros) contre des risques de tempêtes en Europe et d’ouragans aux États-Unis.

Les obligations catastrophes concernant l’Europe sont encore rares mais la tendance est à la hausse. En novembre dernier, l’assureur français Axa a placé 275M d’euros d’obligations catastrophes pour se protéger contre des risques de tempêtes dans 9 pays européens.

Francfort (Allemagne), 29 juillet 2011, AFP