Rachat : L’offre de Transatlantic par Validus devient hostile

Le réassureur bermudien Validus a indiqué lundi que son offre de rachat de l’américain Transatlantic Holdings devenait hostile suite aux conditions imposées par le conseil d’administration de Transatlantic.

Validus a proposé le 12 juillet une offre de fusion à Transatlantic en proposant pour chaque action d’apporter 8 dollars en numéraire et 1,5564 action. Une surenchère par rapport au projet de rachat présenté par Allied World Assurance Company Holdings en juin : sur la base des cours de clôture de vendredi, la proposition de Validus revient à 3,19Mds de dollars, soit une prime de 3,7% par rapport à l’offre d’Allied World, de 3,08Mds.

Pourtant, lundi, Validus a annoncé  que le groupe allait proposer son offre « directement aux actionnaires » jusqu’au 30 septembre. Le PDG Ed Noonan a en effet indiqué dans un communiqué : « Transatlantic a insisté pour que Validus accepte, comme condition obligatoire à l’ouverture de discussions et à l’échange d’informations, un accord qui nous empêcherait de poursuivre notre offre sur Transatlantic sans l’approbation du conseil d’administration de Transatlantic. »

Transatlantic a réaffirmé son soutien à Allied World

Une condition qui donnerait donc « un droit de veto » au conseil d’administration de Transatlantic sur la transaction, selon le PDG de Validus. De son côté, le conseil d’administration de Transatlantic a d’ailleurs réaffirmé dans un communiqué son soutien au projet de fusion d’Allied World mais recommande à ses actionnaires de « ne pas prendre de décision » en attendant l’examen de l’offre de Validus, dans les dix prochains jours.

(Avec AFP)

 

Comments are closed.