Prévoyance : Les sociétés d’assurance dominent le marché

INFOGRAPHIE – Si les mutuelles sont les principaux acteurs du marché de la santé (52% des parts de marché), les sociétés d’assurance concentrent plus de la moitié du marché en couverture retraite, décès, invalidité-incapacité, selon une étude de la Drees sur le marché privé des risques sociaux en 2015.

Sur l’ensemble du marché de l’assurance, les risques sociaux représentent 29% des cotisations collectées et 27% des prestations versées, selon une étude de la Drees sur le marché des risques sociaux (risques maladie, handicap, accident du travail ou maladie professionnelle, vieillesse, survie, famille, emploi, logement et pauvreté).

Les frais de santé, principalement la complémentaire santé et plus marginalement la surcomplémentaire, concentrent à eux seuls 51% des cotisations collectées sur l’ensemble des risques sociaux En deuxième position, les produits d’assurance supplémentaire, preretraite et indemnités de fin de carrière représentent 19% des cotisations en 2015. Les assurances décès arrivent en troisième position, avec 19% de l’ensemble du marché des risques sociaux. Parmi ce type d’assurances, 80% des cotisations sont des garanties décès temporaires et 20% des garanties décès vie entière (hors assurances emprunteur).

Les sociétés d’assurance concentrent 85% de l’ensemble marché de l’assurance, mais leur part de marché en risques sociaux est moins importante : elles concentrent 49% des cotisations, les institutions de prévoyance 19% et les mutuelles 32%.

Si l’on regarde la répartition du marché en fonction du type de risque, les mutuelles sont majoritaires dans les assurances santé (52%), tandis que les sociétés d’assurance ont plus de la moitié des parts de marché en assurances retraite (81%), en garanties décès (61%) et dans les autres dommages corporels tels que des garanties incapacité, invalidité ou dépendance) (62%).

La part de marché des institutions de prévoyance grimpe de 19% à 28% si l’on s’intéresse aux groupes d’assurances, en fonction de la nature juridique de l’organisme qui est à la tête du groupe. La part de marché des sociétés d’assurance est alors réduite (45% contre 49%) ainsi que celle des mutuelles (27% contre 32%).