Prévoyance collective : Adéis veut doubler ses cotisations en 5 ans

Créé en mars 2012, Adéis, groupement paritaire de prévoyance a été officiellement lancé, ce jeudi 11 octobre. Ses membres sont Apicil prévoyance, Aprionis prévoyance, Ipsec, Novalis, Vauban Humanis, Ciprev et le GNP. Ces acteurs de l’assurance se sont regroupés en un super groupe pour développer la protection sociale des branches professionnelles.

Ceci passe par une mutualisation des moyens et des compétences. La force d’Adéis ? Être une institution de poids qui apporte un expertise précise et efficace sur un marché concurrentiel, selon ses dirigeants. le groupe gère 61 branches professionnelles représentant 280M d’euros de cotisations en prévoyance et santé collective, couvrant ainsi 960.000 salariés. L’objectif annoncé par Michel Dieu, le président, et Jérôme Bonizet, directeur du développement d’Adeis, est de doubler les cotisations en 5 ans, en gagnant une vingtaine de branches.

« Adeis a été créé pour permettre de mutualiser les moyens de sept organismes paritaires. Notre objectif est d’être le premier acteur dans le domaine des branches en couverture prévoyance et de développer la santé qui est un marché en devenir sur les branches professionnelles (seulement une cinquantaine de branches sur les 334 sont dotées d’un régime de santé). L’intérêt de cette mutualisation est d’être plus fort, mais essentiellement de regrouper des organismes paritaires, qui partagent les mêmes valeurs » explique Michel Dieu.

Pour se faire, Adéis doit conquérir de nouvelles branches. De fait, le groupement paritaire s’est divisé en trois secteurs : l’agriculture, industries et transport ; économie sociale, médico-social et enseignement et commerce et services. « Par filiation, nous devons être plus performants sur le marché du fait d’être spécialiste de secteurs d’activité différents », explique Jérôme Bonizec, directeur du développement.