Prévoyance / Dépendance : La Banque Postale prépare un produit visant les décès et les maladies graves pour Avril 2011

La Banque Postale prépare un nouveau produit mêlant prévoyance et dépendance, qui viserait à la fois décès et maladies graves et pourrait être lancé en avril si les tests pratiqués en interne étaient concluants, a annoncé jeudi le président de son directoire Philippe Wahl.

« Nous sommes en train de travailler sur une formule de prévoyance qui serait à la fois décès et maladies redoutées, c’est-à-dire les principales maladies graves des Français », a révélé M. Wahl, tout en se refusant à en livrer les détails. « On va sans doute lancer cela fin avril, si ça passe tous les tests » de la Banque Postale, a-t-il ajouté en soulignant que le marché de la dépendance et de la prévoyance représentait un « besoin énorme » pour les Français et un « sujet important » inclut dans le plan stratégique de la Banque.

« En matière de prévoyance, il y aura de très bons produits de protection », a-t-il fait valoir, « mais ce n’est pas facile à vendre ». Une réforme de la dépendance est annoncée en 2011 alors que le président Nicolas Sarkozy a confirmé au début du mois son intention de prendre des décisions « cet été ».

Des mesures devraient figurer dans le projet de budget de la Sécurité sociale pour 2012, voté fin 2011. Il ne devrait donc pas y avoir cette année de loi spécifique sur la dépendance. Face au vieillissement, on estime qu’il faudrait porter la dépense consacrée à la dépendance de 22Mds d’euros aujourd’hui à une trentaine de Mds annuels dans quinze ans, des proportions finalement modestes au regard des besoins de financement des retraites par exemple (déficit évalué à une quarantaine de Mds d’euros en 2015).

Environ 1,2M de personnes âgées sont considérées comme dépendantes aujourd’hui, elles pourraient être 1,4M en 2040.

Paris, le 17 mars 2010 (AFP)