Placements financiers : Le pôle commun ACP et AMF a mené 12 contrôles en 2011

Le pôle commun à l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) et à l’Autorité des marchés financiers (AMF) destiné à protéger les épargnants, a effectué 12 contrôles et a reçu 65.000 appels de particuliers en 2011, ont annoncé vendredi les deux régulateurs.

Créé en 2010 au moment de la mise en place de l’ACP, le pôle commun a pour mission de contrôler les pratiques de commercialisation des produits financiers et d’offrir un point d’entrée commun pour les questions du public, via un numéro d’appel national (0811 901 801) et un site (www.abe-infoservice.fr).

Au total, depuis le lancement de la plateforme destinée à recueillir les doléances des épargnants, le pôle a reçu près de 100.000 appels.
Sur 65.000 pour la seule année 2011, plus de 61% des appels concernent les sujets bancaires, 22% l’assurance et près de 17% la Bourse et les produits financiers.

De nombreux épargnants s’interrogent notamment sur les sociétés leur proposant d’investir sur le marché des changes, qui multiplient les campagnes publicitaires. Ce secteur a d’ailleurs été particulièrement surveillé par l’ACP et l’AMF qui ont mis en place des initiatives communes. Les régulateurs ont notamment dressé des listes de sites internet non autorisés en France sur ce segment.

Les régulateurs ont rappelé que des sociétés mettent en avant la possibilité de gains faciles sur le marché des changes en occultant les risques importants associés à ces investissements.

Par ailleurs, après avoir initiés 3 contrôles conjoints entre l’ACP et l’AMF en 2010, le pôle en a enregistré 12 en 2011. Ils mettent en évidence l’amélioration nécessaire du recueil d’informations auprès du client et de la formation du conseil.
Les contrôles ont porté sur des entreprises cumulant les statuts de courtier en assurance et de conseiller en investissements financiers ou société de gestion de portefeuille ou autres prestataires.

Les régulateurs ont rappelé que ces contrôles pouvaient éventuellement déboucher sur des sanctions, mais dans le cadre de la compétence respective de l’ACP et de l’AMF.

Pour 2012, le pôle commun entend poursuivre dans la voie suivie en 2011 et annonce le lancement d’un nouveau site internet, plus visible pour les particuliers.