Organisation : Le groupe UMC obligé de se restructurer pour survivre

Le groupement mutualiste a fait part de la nécessité de se restructurer pour faire face aux contraintes économiques par voie de communiqué.

Consolider son pôle assurance, clarifier sa gouvernance, créer un pôle services et créer un pôle destiné à consolider ses solidarités internes et son attractivité externe. C’est le projet du groupe UMC afin de faire face aux contraintes de marché et exigences réglementaires précise le communiqué.

« Aujourd’hui, l’UMC est probablement l’un des seuls groupements mutualistes capables de permettre à toute mutuelle adhérente de préserver ses spécificité et, si elle le souhaite, son entière indépendance. Préserver ses valeurs et ses principes est une chose ; s’assurer que l’on pourra continuer à les revendiquer et les appliquer en est une autre tout aussi importante et vitale » a déclaré dans ce communiqué, Jean-Claude Frey, Président de l’UMC.

La restructuration passe par la spécialisation des activités au sein de structures dédiées, l’organisation du pôle assurance autour d’une mutuelle de livre II et la création d’une entité sommitale sous forme d’une Union de groupe mutualiste.

En 2011, l’UMC  se constitue ainsi en Groupe UMC autour de 5 entités : une instance sommitale représentée par l’UGM Groupe UMC, un pôle assurance autour de la mutuelle UMC, un pôle services UMC Services et un GIE (Groupement d’intérêt économique), un pôle d’intermédiation UMC courtage et un pôle de gestion des SSAM (Services de soins et d’accompagnements mutualistes) UMS Social.