Marché : Axa lance ses activités commerciales en Algérie

L’assureur Axa a lancé ses activités en Algérie dans le cadre d’un partenariat avec une banque et un fonds public d’investissements, ont annoncé mardi ses responsables.

« Nous annonçons le lancement des activités d’Axa sur le marché algérien par le biais de deux sociétés: Axa assurances Algérie dommages et Axa assurances Algérie vie », a déclaré lors d’une conférence de presse le directeur général d’Axa assurance Algérie vie, Adelane Mecellem. Une première agence est déjà opérationelle à Alger et Axa compte en ouvrir

quatre autres d’ici à fin 2011 et une trentaine en 2012, a-t-il précisé. Axa a signé le 31 mai dernier un partenariat pour opérer en Algérie avec deux entreprises publiques, la Banque extérieure d’Algérie (BEA) et le Fonds National d’Investissements (FNI), une institution chargé de financer des projets économiques en Algérie.

Les deux sociétés d’Axa en Algérie sont détenues à hauteur de 49% par le groupe Axa, 36% par le FNI et 15% par la BEA, conformément à la Loi de finances complémentaires (LFC) de 2009, qui prévoit que l’Algérie conserve la majorité du capital (51%) dans tous les projets d’investissements impliquant des étrangers.

Le capital d’Axa assurances-vie est fixé à 2Mds de dinars (20M d’euros) et celui d’Axa assurances dommages à 1Md de dinars (10M d’euros), a précisé M. Mecellem. L’assureur français compte investir sur cinq ans en Algérie quelque 35M d’euros et prévoit la création de 700 emplois à l’horizon 2016, selon M. Mecellem. Axa devient ainsi le deuxième assureur français, après la Macif, à être autorisé à s’installer en Algérie.

Alger, 20 déc 2011 (AFP)