Les catastrophes naturelles ont provoqué 50 milliards de dollars de dagâts en 2009

Les catastrophes naturelles ont fait nettement moins de victimes en 2009 que les années précédentes dans le monde, mais les évènements climatiques extrêmes continuent à augmenter, a indiqué mardi le géant allemand de la réassurance Munich Re.

Environ 10.000 personnes sont mortes dans des catastrophes naturelles cette année, contre 75.000 par an en moyenne au cours de la décennie écoulée, rapporte Munich Re. En 2008, ces catastrophes avaient fait 220.000 morts.

Le phénomène naturel le plus meurtrier de 2009 a été le séisme qui a touché l’île indonésienne de Sumatra le 30 septembre, faisant 1.200 morts.

La planète a été épargnée par les catastrophes majeures cette année, mais “la tendance à un accroissement des catastrophes dues au climat se poursuit”, constate Peter Höppe, qui dirige le secteur gestion des risques naturels du réassureur allemand.

Ces évènements climatiques extrêmes, dont le nombre a triplé depuis 1950, ont causé en 2009 45% des dégâts couverts par des assurances dans le monde, ajoute le groupe.

Au total, les catastrophes naturelles ont causé 50 milliards de dollars (34,6 milliards d’euros) de dommages cette année, dont 22 milliards (15 milliards d’euros) couverts par les assurances.

L’évènement le plus coûteux de l’année a été la tempête Klaus qui s’est abattue sur l’Espagne et la France en janvier, privant plus d’un million de personnes d’électricité. Les pertes ont atteint 5,1 milliards de dollars, dont 3 milliards couverts par les assurances, selon Munich Re.

Francfort, 29 déc 2009 (AFP)