Le taux de rémunération de l’Afer en baisse

L’Afer, l’une des principales associations d’épargnants qui commercialise des produits d’assurance vie, a vu le taux de rémunération de son fonds garanti baisser en 2009, pour se fixer à 4,12% net contre 4,36% en 2008, a indiqué mardi son président, Gérard Bekerman.

Malgré ce repli, le taux de rémunération de l’Afer s’inscrit dans la fourchette haute de l’ensemble des taux publiés à ce jour par l’ensemble des assureurs vie pour 2009, a souligné M. Bekerman lors d’une conférence de presse.

La forte baisse des taux d’intérêt du fait des mesures exceptionnelles des banques centrales et d’un appétit historique pour les obligations a, en effet, eu tendance à tirer les rendements vers le bas, aucun assureur vie n’ayant publié de taux en hausse.

“L’année 2009 aura été exceptionnelle et historique pour l’Afer alors qu’elle s’annonçait comme l’une des plus incertaines”, a affirmé Jean-Pierre Menanteau, PDG d’Aviva France, l’assureur qui gère les fonds collectés par l’Afer.

Sur l’ensemble de 2009, la collecte nette (versements moins prestations) a été multipliée par près de sept, pour atteindre 1,1 milliard d’euros, une progression nettement supérieure à celle du marché, qui atteignait 65% à fin novembre, selon les chiffres de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA).

L’encours géré a progressé de 8,5% à 43,5 milliards d’euros, dont 37,2 milliards pour le fonds garanti en euros. L’Afer a également enregistré 31.783 nouveaux adhérents, ce qui a porté le total à 711.786 adhérents, dont le portefeuille moyen est de 60.816 euros.

Evoquant l’évolution récente de la fiscalité sur l’assurance vie, qui concernait les contrats en unités de compte en cas de décès de l’assuré, M.Bekerman a plaidé, une nouvelle fois, pour un maintien des dispositions fiscales et sociales de l’assurance vie.
“L’assurance vie n’est pas malade, nous n’avons pas besoin de réforme”, a-t-il fait valoir.

AFP – PARIS, 12 jan 2010